Book Box #6

Histoires américaines


Je veux cette Box !

Le thème du mois
« Histoires américaines »

Au moment où vous allez lire ces lignes, il est fort probable que l’on sache tout bientôt qui, de Donald Trump ou d’Hillary Clinton, aura succédé à Barack Obama. A la lecture de ces trois noms, on voit tout de suite le champ des possibles qu’offre un pays comme les Etats-Unis ; et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’éventail de ces possibles va du meilleur au (franchement) pire. Dans My Book Box de Novembre, nous avons voulu, à travers trois romans, explorer l’Amérique d’hier et d’aujourd’hui à travers des histoires riches et contrastées – qui nous mènent, elles aussi, du meilleur au (franchement) pire.

Pour commencer, un roman explosif et impertinent qui, sous ses allures de comédie, en dit long sur l’Amérique d’aujourd’hui. Derrière les zones pavillonnaires et les pom-pom girls pimpantes de bonne famille, Joyce Maynard démonte, dans Prête à tout (inspirée d’une histoire vraie et adaptée au cinéma par Gus Van Sant avec Nicole Kidman dans le rôle principal), le rêve américain, la mécanique cynique et glaçante de l’ambition, et le poids des apparences et de l’image. En faisant progressivement passer le lecteur du rire jaune au roman noir, l’auteure dresse une peinture au vitriol de cette héroïne « prête à tout » et de la société américaine.

On ne sort pas non plus indemne de la lecture de La Chute des Princes, de Robert Goolrick. Dans ce récit inspiré de sa propre vie, écrit lorsqu’il fut brutalement licencié à l’âge de 50 ans, l’auteur dresse également le portrait d’une époque et d’un lieu en nous embarquant dans le New-York des années 80, celui du règne des golden boys à la vie synonyme d’argent, de débauches, d’alcools et de drogues. Alors que sa femme vient de le quitter, le narrateur, ruiné, seul, retrace le parcours qui fut le sien, depuis l’arrogance du pouvoir et de la démesure jusqu’à la dégringolade financière et personnelle.

Pour finir, un dernier chef d’oeuvre : dans cette saga familiale à l’écriture originale et puissante, c’est aussi à un voyage à travers les générations et l’Histoire des Etats-Unis de 1923 à 1980 que nous convie Ayana Mathis dans Les douze tribus d’Hattie. A la source de ce roman et de cette tribu : Hattie, qui fuit à quinze ans la ségrégation et la misère du Sud des Etats-Unis pour venir tenter sa chance à Philadelphie. Chapitre par chapitre, l’auteure va alors nous dérouler la vie de cette femme et de ses douze enfants, mais aussi – et surtout – à travers eux, le destin d’une nation.

Auteurs in the box

icon box image

Joyce Maynard

Née en 1953 dans le New Hampshire, Joyce Maynard devient célèbre alors qu’elle n’est encore qu’étudiante lorsque le New York Times publie un de ses articles en 1972.
Elle vit par la suite avec le célèbre Salinger, expérience qui lui inspirera
Et devant moi, le monde.
Observatrice talentueuse du monde qui l’entoure, elle est l’auteure, entre autres, de Baby Love et de Long week-end.

icon box image

Robert Goolrick

Né en 1948, il résume le mieux le parcours qui le conduisit à l’écriture : « J’avais 28 ans et j’étais vice-président de l’une des plus grande agences de publicité du monde. À 30 ans, je me suis tranché les veines. J’ai fait le premier de mes trois séjours en hôpital psychiatrique.
Et beaucoup de mes amis, tel Icare, ont volé trop haut et se sont brûlés les ailes ».
La chute des Princes, publié en 2013, a reçu le prix Fitzgerald.

icon box image

Ayana Mathis

Née en 1973, cette jeune auteure qui, après plusieurs cursus universitaires, fut aussi serveuse et journaliste, est la preuve que l’on peut écrire un chef d’oeuvre grâce aux cours de creative writing : c’est à l’issue d’un atelier d’écriture qu’elle publia en 2015 Les douze tribus d’Hattie, dont le succès ne s’est depuis pas démenti. A.Mathis, souvent comparée à Toni Morrison, vit à Brooklyn. Son site, à découvrir : ayanamathis.com

000