Book Box #26

Terrains de sport


Je veux cette Box !

Le thème du mois
« Terrains de sport »

D’aucuns voudraient nous faire croire que les grands lecteurs ne sont pas vraiment de grands sportifs…Comme nous aimons bien aller à contre courant des idées reçues, nous avons voulu montrer en quoi le sport peut être un objet de réflexion littéraire – sur le corps, l’intime, le politique, le dépassement de soi, les limites. Et la bonne nouvelle est que si vous ne supportez pas le football, vous pourrez fuir la Coupe du Monde en vous plongeant dans un bon livre !

On ne présente plus Philip Roth, l’un des plus grands auteurs américains actuels. Dans Némésis (déesse de la juste vengeance dans l’Antiquité), il nous entraîne à la fois sur ses terrains narratifs de prédilection – et sur des terrains de sport : pendant que la plupart des jeunes Américains, en ce brûlant été de 1944, sont partis combattre dans le Pacifique, le héros, athlète et professeur de sport réformé en raison de sa vue, est chargé d’occuper les enfants du quartier. Mais ces activités physiques se trouvent bientôt en butte à un ennemi aussi invisible que terrible : une épidémie de polio ravage la ville. Dans ce roman fluide et poignant, Roth interroge le rapport au corps, les  responsabilités, les émotions – et le destin.

Le destin, individuel et collectif, c’est ce que met en scène le deuxième roman de cette sélection, Le jour où Pelé, d’Abdelkader Djemaï, publié dans la toute nouvelle collection de poche du Castor Astral. Le roman suit, pendant une journée – celle du 17 Juin 1965 -, les déambulations de Nourredine, jeune Oranais qui attend la rencontre qui opposera le soir même l’équipe nationale de foot de son pays, l’Algérie, à la mythique équipe du Brésil dans laquelle joue le légendaire Pelé. Trois ans après l’indépendance, ce match à venir et cette déambulation sont prétextes à évoquer un pays en proie aux traumatismes du passé, aux espoirs du présent, et aux incertitudes de l’avenir.

Jusqu’où peut-on aller ? Quelles sont les réelles motivations au dépassement de soi ? En quoi le sport est-il le creuset des crises sociales ? Voici, entre autres, les pistes de réflexion abordées par le passionnant roman, La grande course de Flanagan de Tom MacNab, inspiré d’une histoire vraie qui prouve une fois de plus que la réalité dépasse la fiction : le 21 mars 1931, 2000 coureurs de fond s’élançaient pour traverser les USA, de Los Angeles à New York – soit 5063 km. Professionnels, amateurs, hommes, femmes, ouvriers, américains ou étrangers, tous, dans cette incroyable épopée, vont tenter de se dépasser pour trouver humanité, dignité, respect de soi – et peut-être, la gloire.

Auteurs in the box

icon box image

Philip Roth

Né en 1933, il a grandi à Newark, décor de la plupart de ses romans. Il connaît le succès (et le scandale) dès son premier roman, Portnoy et son complexe (1969), début d’une œuvre dont la qualité ne se démentira jamais (La pastorale américaine, Le complot contre l’Amérique, La Tache…).

Il annonce vouloir cesser d’écrire après Némésis en 2010. [Et nous avons appris son décès en écrivant ces lignes…]

icon box image

Abdelkader Djemaï

Né à Oran en 1948, il est grand reporter jusqu’en 1993, date à laquelle il  s’installe en France après avoir écrit Saison de pierres et Mémoires de nègre.

Auteur de plusieurs dizaines de livres, il dit que l’écrivain « n’est pas un poisson qui vit dans un joli aquarium (…), c’est un poisson de rivière, d’oued, de fleuve, de mer et qui va chercher sa nourriture dans la réalité sociale, dans le quotidien des rues, des personnes, des familles. »

icon box image

Tom MacNab

Né en Ecosse, il a plusieurs cordes à son arc : entraîneur d’athlétisme, directeur technique du film Les chariots de feu (réalisé par Hugh Hudson et qui obtint 4 Oscars, dont celui du meilleur film), et bien évidemment romancier : son livre La Grande Course de Flanagan, publié en 1981, connut un immense succès et fut traduit en seize langues.

Nous attendions sa réedition avec impatience, la voici !

000