Book Box #25

Générations


Je veux cette Box !

Le thème du mois
« Générations »

Ah, que nous les aimons, chez My Book Box, les thèmes comme « Générations » ! L’une de ces notions passionnantes, aux sens multiples et riches, qui permet d’explorer la littérature et le monde de mille façons…Car si elle permet d’observer une tranche d’âge à la loupe pour y chercher ses caractéristiques, cette thématique nous fait également nous pencher sur les conflits, les incompréhensions, les transmissions entre parents et enfants, entre jeunes et moins jeunes. Avec, toujours, en arrière-plan, cette idée du temps qui passe…

Si le thème d’Une bobine de fil bleu d’Anne Tyler est plutôt classique (les relations inter-générationnelles au sein d’une famille américaine), la délicatesse du ton et l’originalité de la sturcture font que l’on comprend vite que ce n’est pas un livre comme les autres. Explorant tout à la fois avec sensibilité et réalisme l’intimité de chacun des membres de la famille Whitshank, au sein d’une maison devenant un autre personnage du roman, Anne Tyler réussit un petit bijou doux-amer, mélancolique et grinçant – sans jamais être mièvre -, et dont les personnages vous habiteront longtemps.

C’est un autre tour de force que réussit Annie Ernaux dans Les Années : celui de construire, dans un style admirable et unique, un ouvrage à la fois autobiographique, historique, sociologique, qui embrasse sa propre vie tout en nous renvoyant à la nôtre (et nous donne parfois même l’envie folle et utopique d’écrire le même livre qu’elle sur notre propre parcours). Composée à la troisième personne, cette autobiographie qui ne tombe jamais dans le narcissisme nous entraîne année après année dans le sillage de la construction d’une femme, mais aussi d’une famille, et d’une société – chronique intime et universelle à la fois.

Et si l’on partait en Islande ? C’est en tout cas ce que décide de faire l’un des personnages de ce livre dans les toutes premières pages de D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds, de Jón Kalman Stefánsson : après plusieurs années au Danemark, il se décide à retourner affronter son passé et son pays, nous entraînant dans la formidable fresque d’une famille et des ses drames, de ses joies et de ses non-dits. Le lecteur voyage d’une géneration à l’autre et, grâce à la force de l’écriture, se retrouve embarqué dans une histoire au souffle romanesque impressionnant. Des femmes fortes, des marins moins rudes qu’ils n’en ont l’air, des hommes perdus, des enfants grandissant comme ils le peuvent : c’est tout simplement la vie que nous raconte, à travers ces générations,  Jón Kalman Stefánsson.

Auteurs in the box

icon box image

Anne Tyler

Née en 1941 en Caroline du Nord, elle suit des cours de littérature russe tout en s’intéressant à la peinture, aux arts visuels et au théâtre.

Romancière, nouvelliste, journaliste, elle publie son premier roman, If morning ever comes, en 1964 et reçoit le Prix Pulitzer en 1989 pour son roman Leçons de conduite. Auteure de plus de 20 romans, elle excelle à décrire les détails du quotidien qui font la vie.

icon box image

Annie Ernaux

Née en 1940 à Yvetot en Normandie dans un milieu social modeste, elle devient professeur de lettres. Elle publie son premier livre, Les armoires vides, en 1974.

Par la suite, tous ses romans (La place, L’autre fille, Mémoire de fille…) seront à caractère autobiographique tout en entretenant des liens très étroits avec la sociologie. Elle a reçu le Prix Renaudot, le Prix de la langue française et le Prix Marguerite Yourcenar.

icon box image

Jón Kalman Stefánsson

Né en 1963 à Reykjavik, il quitte l’école après le collège pour travailler comme maçon ou pêcheur en Islande de l’ouest.

Après avoir repris des études de lettres sans les finir, il donne des cours ou travaille comme journaliste. Il vit ensuite au Danemark entre 1992 et 1995 avant de rentrer en Islande où, après avoir été bibliothécaire, il se consacre exclusivement à l’écriture de contes et de romans.

000