Book Box #2

D'autres vies que la mienne


Je veux cette Box !

Le thème du mois
« D’autres vies que la mienne »

« D’autres vies que la mienne »… C’est en pensant au titre d’un des romans d’Emmanuel Carrère que nous avons baptisé cette box. Car, comme le démontre si souvent et si brillamment ce romancier, qu’est-ce que la littérature, sinon le lieu où l’on s’intéresse à la vie de ses personnages, réels ou fictifs ? Pour cette deuxième édition, c’est donc la biographie qui est à l’honneur, et le plaisir de lecture qui naît inévitablement quand un romancier s’empare de la vie d’une personne réelle pour en faire une œuvre littéraire. Et bien souvent, pour notre plus grand bonheur, la réalité n’a rien à envier à la fiction…

Car quand on lit Sulak, de Philippe Jaenada, c’est dans un véritable roman d’aventures que l’on se trouve embarqué, celles de ce bandit romantique et flamboyant, qui a défrayé la chronique et fait le bonheur des faits-divers dans la presse des années 70 et 80. Cet Arsène Lupin des temps modernes, caractérisé par sa classe, sa culture et son pacifisme, renaît magistralement sous la plume de Jaenada qui, au passage, nous raconte aussi une magnifique histoire d’amour.

C’est aussi d’amour qu’il est question dans En attendant Robert Capa de Susana Fortes : car si tout le monde connait le nom – et les œuvres – de ce célèbre photographe, le nom de sa grande histoire d’amour, Gerda Taro, elle aussi photographe et grande reporter de guerre venue vivre en France pour fuir le nazisme, est beaucoup moins connu. C’est à une réhabilitation touchante et légitime que se livre ici l’auteure, qui retrace de façon sensible et vivante le parcours de cette femme hors du commun – qui se terminera tragiquement sur une route d’Espagne en Juillet 1937 – mais aussi la vie dans le Paris bohème des années 30 et la naissance du photojournalisme.
C’est quelques années après que se déroule le troisième livre choisi. Derrière son titre mystérieux se cache un des plus grands monstres de l’Histoire récente : HHhH signifie en effet Himmlers Hirn heißt Heydrich : « le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich. ». Et c’est précisément à ce dernier, « l’homme le plus dangereux du IIIe Reich », que s’attaque ici l’auteur, qui reçut pour cet ouvrage le Prix Goncourt du Premier Roman. Dans ce livre virtuose, il raconte le déroulement de l’Opération Anthropoïde, menée par deux parachutistes tchèques chargés d’assassiner Heydrich, tout en offrant une réflexion brillante sur les frontières entre littérature et réalité.

Auteurs in the box

icon box image

Philippe Jaenada

Un mot pour décrire le style de cet auteur
né en 1964 ? Vivacité.
Que ce soit pour raconter les péripéties de héros paumés et burlesques (Le Chameau sauvage) ou se pencher sur des faits-divers qui racontent notre société (Sulak, La Petite femelle), son humour, sa virtuosité et son goût de le digression font mouche à chaque fois.
Après avoir dévoré Sulak, vous saurez même où aller boire un petit café avec lui.

icon box image

Susana Fortes

Née en 1959, diplômée en Histoire
et Géographie, journaliste à El Pais,
collaboratrice de magazines littéraires
et cinématographiques, auteure de quatre romans,
cette Espagnole hyperactive ne pouvait s’attaquer qu’à
une femme hors-pair dans En attendant Robert Capa,
pour lequel elle reçut en 2010 le prix Fernando Lara.

icon box image

Laurent Binet

Benjamin de la box, cet auteur né en 1972
est agrégé de lettres modernes.
Enseignant, chercheur, musicien, il s’est également
transformé en chroniqueur politique le temps
de la dernière campagne présidentielle (Rien ne se passe comme prévu).
Il collectionne les prix littéraires : Goncourt du premier roman pour HHhH, Interallié pour son dernier roman, paru en Septembre 2015, La septième fonction du langage.

000