Book Box #33

Quelle Histoire !


Je veux cette Box !

Le thème du mois
« Quelle Histoire ! »

Vous l’aurez remarqué car vous êtes des lecteurs attentifs : le deuxième terme du thème du mois comporte une majuscule. En effet, My Book Box se penche ce mois-ci sur des œuvres qui font des histoires avec l’Histoire, celle qui a construit ou détruit nos mondes et nos sociétés, permis de montrer le meilleur comme le pire de l’être humain, vu les progrès, les évolutions, les reculs, les répétitions, été le terreau d’oeuvres littéraires, picturales, musicales, cinématographiques. Celle, enfin, qui permet de réfléchir sur le monde d’aujourd’hui.

La littérature française a longtemps eu du mal à parler de la guerre d’Algérie (d’ailleurs longtemps dénommée les « événements »). Depuis quelques années, les choses changent, donnant lieu à de belles réussites (pour ne citer qu’eux, Des Hommes, de Laurent Mauvignier ou encore Après la guerre, d’Hervé Le Corre, qui eut lui aussi les honneurs de My Book Box). Brigitte Giraud s’empare à son tour de cette période avec le très sensible Un loup pour l’homme, dans lequel on suit le parcours d’Antoine, jeune appelé qui arrive en Algérie en 1960 et demande à être affecté dans un hôpital militaire. Ce livre, qui raconte comme rarement les fossés se creusant entre les soldats et les civils, montre l’irreversibilité de l’horreur et de la guerre sur les vies des hommes.

C’est un pan de l’Histoire assez méconnu que Louis-Philippe Dalembert choisit de nous faire découvrir dans Avant que les ombres s’effacent : celui des Juifs qui, ayant fui l’Allemagne nazie pour sauver leur vie, furent, après avoir été rejetés de pays en pays, accueillis par la République d’Haïti. Dans cette passionnante saga, l’auteur nous narre le périple au cœur de l’Histoire du jeune Ruben Schwarzberg, de sa naissance en 1913 dans une famille juive polonaise jusqu’à 2010, où, lors du séisme qui frappa Haïti, il raconte à une jeune femme de sa famille – et au lecteur – l’aventure formidable que fut sa vie dans le tourbillon de l’Histoire.

Pour finir, un livre passionnant et surprenant, qui mêle registre policier, cadre historique et féminisme médiéval : vaste programme n’est-ce pas ? C’est celui que nous offre Alice Kiner dans La Nuit des Béguines, qui nous entraîne au sein d’une communauté religieuse dans le Paris du XIVème siècle : celle des béguines, femmes seules, pieuses mais laïques, qui travaillent et étudient tout en voulant échapper au mariage comme au cloître, – ce qui n’est guère au goût de l’Eglise de l’époque…Là encore, la fiction nous permet de découvrir une facette de l’Histoire aussi passionnante que méconnue.

Auteurs in the box

icon box image

Brigitte Giraud

Née en 1960 à Sidi-Bel-Abbès (Algérie), elle vit actuellement à Lyon. Après avoir été successivement libraire, journaliste, critique littéraire, elle devient programmatrice pour la Fête du Livre de Bron dont elle est aujourd’hui encore conseillère littéraire.

Elle obtient en 2007 le prix Goncourt de la nouvelle pour L’amour est très surestimé. Elle dirige la collection de littérature « La Forêt », aux éditions Stock.

icon box image

Louis-Philippe Dalembert

Né à Port-au-Prince en 1962, il est fils d’une institutrice et d’un directeur d’école. Il travaille comme journaliste puis obtient un doctorat en littérature comparée sur l’écrivain cubain Alejo Carpentier à l’université Paris 3 – Sorbonne-Nouvelle.

Il reçoit le prix Orange en 2017 pour Avant que les ombres s’effacent. Il vit aujourd’hui entre Paris, Port-au-Prince, l’Italie et ailleurs.

 

icon box image

Aline Kiner

Fille de mineur, elle a passé son enfance dans un petit village de Moselle. Elle entre au mensuel « Sciences et Avenir » en 1995. Elle est nommée rédactrice en chef en 2000 puis en charge des hors-série en 2008.

Passionnée par l’histoire, et en particulier le Moyen Âge, elle est l’auteure de quatre romans dont, aux éditions Liana Levi,  Le Jeu du pendu (2011),   La Vie sur le fil (2014) et  La Nuit des béguines (2017).

000